Amazon vend mon bouquin qu’ils ne vous livreront jamais

Article publié le 24 novembre 2017

« J’ai commandé votre livre fin octobre sur Amazon pour l’offrir à Noël. Depuis cette date il est en rupture de stock. Savez-vous quand Amazon sera réapprovisionné ? » Non.

D’abord, je ne savais même pas que mon livre était en vente sur Amazon. Merci, Marie Laure, de me l’apprendre. Ça fait un peu bizarre, vu que j’en suis à la fois l’auteur et l’éditeur, et pourtant je découvre que c’est bien le cas. Il existe une « fiche produit », avec le titre, le prix, le numéro ISBN et tout et tout : vous pensez qu’Amazon m’aurait prévenu?

Dropshipping

Ok c’est pas grave, après tout pourquoi pas. Découvrant le monde de l’édition je n’en suis pas à ma première surprise et il faut que je m’adapte. Si des gens le commandent sur leur plateforme, ça peut me permettre de diversifier mon public. A la base, je m’étais concentré sur les librairies et commerces locaux pour la distribution, mais il paraît qu’Amazon est incontournable, bien qu’il ait tendance à étouffer ces derniers (d’où ma réticence à la base). Et que sa façon de m’attirer vers lui me donne l’impression de forcer la main. Renseignements pris, tout ça c’est parfaitement légal (on imagine bien que le géant de la vente en ligne sait se protéger à ce niveau-là). D’un point de vue moral je vous laisse juger.

Parce qu’il y a une astuce: en fait n’importe qui a le droit de vendre des produits qu’il n’a pas en stock. Il suffit juste de le préciser. On peut même en faire un business, ça s’appelle le dropshipping (vente triangulaire, on vend des produits que l’on n’a pas, en passant éventuellement par une plateforme). Là c’est la plateforme qui fait sauter l’intermédiaire. Donc Amazon est dans les clous, puisque le produit proposé est « temporairement en rupture de stock. Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu’il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d’estimation de livraison dès que nous aurons plus d’informations. Cet article ne vous sera facturé qu’au moment de son expédition. » Un point de vue qui prend un autre sens quand on sait que l’éditeur qui propose ce produit n’est au courant de rien. Bien sûr, c’est « expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible ». Je dois fournir le ruban?

« Temporairement en rupture de stock »

Maintenant je passe pour un guignol, parce que tous les gens qui ont commandé ou qui vont commander mon ouvrage sur Amazon risquent de ne pas le recevoir (vous m’en voyez désolé). C’est en partie dû à la formulation, qui voudrait tellement vous faire croire que tout est simple. « Temporairement en rupture de stock » sous-entend qu’il y a eu rupture, et donc qu’il y a eu stock. Or Amazon n’a jamais eu mon livre en stock.

Bah je vais pas faire un procès à Goliath non plus (même si je n’oublie pas qu’à la fin, c’est David qui a gagné), et je me dis qu’au final, je devrais franchir le pas et profiter des services de cette plate-forme qui n’a peut-être pas les meilleures conditions pour un vendeur, mais avance de solides arguments en termes de notoriété. Au moins, je voudrais contacter le service concerné et leur poser quelques questions (combien de personnes flouées?), et ce n’est pas possible sans créer un compte sur Seller Central, le service dédié aux vendeurs sur Amazon. D’autant plus que la page dédiée au bouquin y invite: « Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l’intermédiaire du support vendeur ? » Allons-y!

« Vous n’avez pas accès »

Ça c’était il y a une semaine. Depuis chaque connexion m’affiche un « Bienvenue sur Seller Central! Vous n’avez pas accès pour l’instant. » Dans l’intervalle, on m’a créé un compte acheteur sur Amazon: merci mais ce n’est pas ce que j’avais demandé. J’aimerais bien contacter le support technique pour résoudre le problème, dans tous les cas on m’invite à me connecter à mon compte vendeur, dont on me refuse l’accès. Tu le vois le chien qui court après sa queue?

J’ose espérer qu’à la suite de cet article, Amazon va me proposer de régler mon problème en deux secondes quatre. En vrai je m’en fiche tellement cette histoire m’a découragé. Je voulais surtout avertir leurs clients que commander un produit chez eux ne les engage pas à vous le livrer. Et que si vous ne recevez pas vos cadeaux de Noël, ce n’est pas de la faute des vendeurs qu’ils inscrivent malgré eux, sans leur laisser la possibilité de communiquer.

Mon livre n’a rien à voir avec ce sujet, il s’agit d’une enquête sur la véritable histoire de la chouette de Dijon, si vous voulez plus d’infos vous les trouverez sur le site chouettededijon.fr. Vous pourrez même l’acheter en direct, si vous voulez, ça ne vous coûtera pas plus cher (et au moins, vous serez livrés). Il y a même les adresses des points de vente, des librairies, des commerces locaux… où vous pourrez le trouver. Des vraies boutiques avec des vrais gens dedans. Qui ne se foutent pas de votre gueule.

Publié par Bertrand Carlier

Réagissez à cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bertrand Carlier

    Bonjour Olga. C’est bien le problème : ne pouvant me connecter à mon compte, impossible de joindre ce service…

  2. Olga Andersen (pseudo)

    Bonjour Bertrand. Il existe un service clients tél.chez Amazon et votre copte permet d’y accéder. Ils répondent, je les ai déjà contactés. Vous pouvez essayer. J’ai votre livre, simplement acheté à l’OT de Dijon.Mais vous savez, les colosses ont parfois des pieds d’argile…Bien à vous.

Rechercher un événement
Expositions à Dijon

Retrouvez sur notre page dédiée toutes les expositions en cours et à venir à Dijon.

Toutes les expositions
Suivez-nous !
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Instagram