Dijon: pourquoi le lion de la rue Vauban disparaît

Article publié le 11 avril 2016

L’effet est saisissant: depuis la rue on voit deux lions. Mais quand on rentre dans la cour, l’un d’eux semble avoir disparu. Ce « tour de magie » est en réalité une illusion d’optique.

lions-rue-vauban-legouz-de-gerland-c-jondi

A quelques dizaines de mètres de la place de la Libération, au 21 de la rue Vauban, la porte de l’hôtel particulier Legouz-de-Gerland est gardée par deux lions sculptés dans la pierre, comme il n’est pas rare d’en voir à Dijon. Mais rentrez dans la cour (souvent ouverte, respectez les lieux, vous êtes chez des gens) et retournez-vous: vous n’en verrez plus qu’un.

lion-rue-vauban-cour-interieure-c-jondi

La cour, construite après 1690 en hémicycle, est inspirée de la place Royale (actuelle place de la Lib’) fraîchement réalisée par l’architecte Martin de Noinville. Or l’hôtel particulier n’est pas parallèle à la rue Vauban.

plan-hotel-legouz-de-gerland-copyright-jondi

Ce qui brise la symétrie et explique que le lion que l’on s’attend à trouver à gauche devient invisible: le mur est plus épais de ce côté-là et la statue se retrouve plus éloignée, masquée par la balustrade. Il faut aller tout au fond de la cour pour enfin deviner la partie supérieure de l’animal.

N’hésitez pas à pointer cette anecdote aux touristes que vous croiserez en passant, ils vous en remercieront!

Texte et illustrations © Jondi 

Publié par Jondi

Réagissez à cet article

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un événement
Expositions à Dijon

Retrouvez sur notre page dédiée toutes les expositions en cours et à venir à Dijon.

Toutes les expositions
Suivez-nous !
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Instagram