Chargement Événements

Concert – John M

concert-john-m-acoustique
Du ven 30 déc 2016 au sam 31 déc 2016 22h00 - 3h00 Gratuit Brighton

Parisien d’origine, John M a toujours eu la passion de l’étranger. Dès l’âge de 7 ans, il est envoyé en pensionnat en Angleterre. Par la suite, il ne cessera d’aller et venir entre Paris, Londres, Berlin et Vancouver. L’anglais devient rapidement sa seconde langue maternelle, et cette expérience lui forge un caractère original de globe-trotter ouvert et amène.

C’est à l’âge de 15 ans qu’il apprend à jouer de la guitare. Très vite remarqué au sein de son école pour sa voix unique et ses reprises décalées inspirées des standards du rock, John commence à composer ses premiers titres. Chanteur, guitariste et compositeur pour un groupe indie-rock à Paris, il enchaîne les concerts et se fait rapidement à la scène.

En 2006, alors qu’on parle du « retour du rock » sur la scène parisienne, John a 19 ans et ne l’a jamais quitté. A l’heure où les groupes se montent et soignent parfois plus leur look que leur musique, John travaille seul, dans son home-studio parisien. Sur son ordinateur portable, avec un micro et sa guitare, il compose ses mélodies et peaufine ses textes.

Le jeune artiste est alors repéré sur Myspace et décide de signer avec un producteur indépendant. L’album Love It All rentre alors en production. En Juillet 2011, après de nombreux concerts dans les salles parisiennes, John M est invité pour un live et une interview sur Radio Nova. Il joue son premier single Love It All. S’en suivront à l’automne des concerts à Brighton, et partout en France. En novembre 2011, une session acoustique live sur Oui FM permettra à John M d’être programmé sur les radios rock françaises…et d’être référencé sur des blogs internationaux comme theindierockplaylist.com. La sortie nationale de l’album Love It All en 2012 s’ensuit de nombreux live avec notamment un concert aux Printemps de Bourges.

La soif du voyage l’entraîne en 2013 à New York où John M s’essaye à la scène américaine : il tourne dans les bars et les clubs de la big city, et jouera même à plusieurs reprises dans le métro new-yorkais. La ville l’inspire, l’anime,et très vite il se remet à écrire et à composer.

Il revient à Paris fin 2013 pour enregistrer ses nouveaux morceaux. Les premières maquettes dénotent. Le style est travaillé; le propos assuré et le rythme solide. 2014 sera l’année de son nouvel EP et 2015, de son nouvel album « Born to meet you », avec la sortie digitale prévue pour le 14 octobre.

Influencé par le songwriting poignant de la musique folk américaine de Beck ou d’Eliott Smith, par le son étincelant des Killers et des Smashing Pumpkins et par les expérimentations de Sufjan Stevens, le son se fait plus recherché. Habile, il passe avec aisance d’un titre électro rock à une balade folk, d’un morceau de blues à une pop enjouée. Chez John M, il y a en fait un désir profond de faire triompher la lumière sur la noirceur, l’espoir sur la déception. Cette bienveillance positive voulue qui est pour lui une vraie « nécessité » ne tarde pas, au fil des morceaux, à s’imposer à nous comme une évidence.

Source et photo © John M

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *