Chargement Évènements

Concert – Tina + Cartel + La Manita + Chevals Hongrois

Le 23 mars, c’est grosse soirée hip-hop aux Tanneries à l’occasion de la release party du nouvel album de Tina : « Nos désirs font désordre volet # 1 ».

Line up:

TINA. Cela fait maintenant dix ans que T.I.N.A. traîne ses guêtres dans l’underground français. De concerts en Open Mic, de Zad en salles clandestines du 9-3, les deux MC’s du groupe écrivent comme on assène des coups de griffes.
Si les thèmes politiques restent leur marque de fabrique, les MC’s de T.I.N.A. n’oublient pas que le rap vient de la fête, du partage et du show et leurs performances se savourent d’autant plus en live.
A l’aise autant sur de la trap que sur du boom bap, l’apparent éclectisme de leurs projets fait pourtant sens, pour peu que l’on se donne la peine de rentrer dans leur univers où l’on croise des dealers,des poètes russes et d’anciennes divinités.
Il se murmure d’ailleurs qu’en secret, le groupe militerait pour le retour du culte dionysiaque.

CARTEL. Cartel c’est la collaboration de plusieurs MC’s aux racines dijonnaises dans le but de créer un projet en commun. Les influences sont diverses mais quand les différents pistoleros se rassemblent ça fait des étincelles.

CHEVAL HONGROIS. « Les Chevals Hongrois » est un ensemble d’individus scandant des juxtapositions sur des rythmes binaires : du rap néfaste à tendance tropicale. Exact. Groupuscule grenoblois formé en 2005 par Roland Furieux & Muda de Bavière, ils sont accompagnés dorénavant par DJ BoeufA (quelqu’un de bien) aux platines. De la violence adéquate, de la tendresse légitime, un semblant d’ironie, des collaborations hasardeuses, des vidéos basses définitions, des albums gratuits, une autoproduction radicale : de l’artisanat local. Les Chevals Hongrois représentent et se représentent sous différentes coutures aussi courtoises qu’improbables (spectacles de rue, ciné concerts, laveries, salles moches, bars, caves lugubres, palais des sports…), mais la plus belle légende qui a été dite sur eux est vraisemblablement celle de la soucoupe et du gâteau (paragraphe 3,page 9).

LA MANITA. Après des nuits d’ivresse à cracher Anfalsh ou La Rumeur aux oreilles des potes, ils décidèrent d’écrire leurs propres textes, qui se révélèrent être l’équilibre parfait entre Le monde diplomatique et So Foot. Armé d’un groove à toute épreuve, ils explorent les pérégrinations de leur époque, entre auto dérision et radicalité politique. La Manita c’est 5 MC, rappeurs et rappeuses, originaires de Rhône Alpes et autres périphéries de périphéries, réunis dans un même but, faire le rap. Un rôle sur mesure. La Manita sort sa première mixtape en 2017, « Sous les lumières ». S’ensuivront quelques projets solo, et pas mal de freestyles tous disponibles gratuitements. Ils travaillent actuellement à leur premier album studio. Leur rap c’est Attila avec le regard de Dalida, mais non ne panique pas… C’est juste La Manita !

Source et photo © Tina

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *