Chargement Évènements

Festival Novosonic : le programme 2017

Trois jours, 14 concerts sur le campus universitaire, le tout gratuit : Novosonic, le festival et tremplin pop, folk, rock et électro de Dijon, revient cette année à l’Atheneum pour la 14e édition.

Au programme :

Mardi 21 novembre

HappyJoyBliss (Punk pop / Semur-en-Auxois). Issu de Semur-en-Auxois et de sa micro-scène punk toujours florissante, ce power trio inspiré par l’efficacité primaire de Wire période Pink Flag et la sensibilité émotive des Buzzcocks n’a de joyeux que son nom qui illumine ironiquement la mélancolie de ses textes. Parler de l’été comme une période mortifère et chanter l’apathie ou les amitiés maléfiques n’a rien de politiquement correct et pourtant, HappyJoyBliss redonne courage et énergie pour affronter tout obstacle avec joie.

Groove Hill (Modern soul/ Dijon). Groove Hill trouve ses marques au sein de la musique noire américaine. Les cinq musiciens ont digéré les styles, les mélangent, les éclatent et les refondent en une esthétique modern soul et hip-hop très actuel. Les questions sociales et éthiques sont les thématiques abordées dans les textes chantés en anglais et interprétés par un chanteur passionné. Les arrangements s’y épanouissent à travers les mélodies de trombone les grooves de batterie et pimenté par l’ajout de samples.

Komorebi (Pop électro lumineuse / Besançon). Komorebi, en japonais, c’est cette image de la lumière du soleil qui filtre à travers les feuillages des arbres. Komorebi c’est Claire et Clara. Une histoire de lumière donc. Une lumière aux reflets de musique électronique, percussions émotives et voix captivantes.

Shattered Blooms (Power rock / Dijon). Shattered Blooms est un groupe post-grunge / rock alternatif français originaire de Dijon, tirant ses inspirations dans des sonorités variées telles que le grunge, le métal, le rock progressif… Parmi ses influences, on retrouve des formations telles que Nirvana, Seether, Audioslave ou encore Rage Against The Machine, P.O.D., et Limp Bizkit. Le groupe collabore également activement avec Caljbeut Cartoons trash, pour lequel ils composent son générique et quelques jingles. Leur premier album intitulé « Stained Years » est sorti le 17 avril 2017 sur toutes les plateformes numériques.

​Mercredi 22 novembre

Oui Oui Oui (Pop rock électro/ Chalon). Oui Oui Oui, c’est la fusion de trois musiciens : Manon, Arthur et Jacques. Ils évoluent dans un univers dream-pop à la croisée du blues et de l’indie rock, où la nostalgie, la richesse et parfois la légèreté des compositions, font l’effet d’une gourmandise addictive. Les voix, le beat des machines, les synthés, la guitare et le violoncelle se mêlent et s’entremêlent pour un résultat qui vous rappellera sans doute les Anglais de Metronomy, ou les Américains d’Au Revoir Simone.

Silver Louzy (Electro pop / Dijon). Pop synthé, pointue et référencée, qui enflamme un dancefloor ou fend le cœur le temps d’une chanson. Pour les nostalgiques de la new wave, les fans de Battiato ou ceux qui adorent la pop moderne d’Ariel Pink. Artiste indépendant et auto produit, on l’a déjà croisé en solo ou accompagné de son groupe Big Me en première partie de Mac DeMarco, Vesuvio Solo, Tomorrow’s Tulips… Mais également à Orly, où il s’est produit dans le cadre du concours Gate Up organisé par les Inrockuptibles et Paris Aéroport, dont il a été finaliste

The Morning Drops (Pop shoegaze / Dijon). Marqué par une identité rock psyché aux influences variées, allant du rock psychédélique du début des années soixante dix au shoegaze et à la dream pop des années 90, leur univers laisse entrevoir un paysage sonore éthéré au travers des guitares électriques et des mélodies de chant. Leurs compositions aux rythmes progressifs, évoluent entre différentes atmosphères musicales et nous transportent comme dans un plan séquence qui se prolongerait à l’infini, pour délivrer une musique quasi cinématographique. Un shoegaze joyeux, parsemé d’effets et de nappes créatives et aux improvisations souvent explosives pour créer la surprise.​​

Sorg (Electro / Besançon). Ces dernières années, on a beaucoup parlé de Sorg pour sa collaboration avec le rappeur américain Napoleon Maddox. Cette fois, le beatmaker revient en solo pour présenter son nouvel EP « Push » avec un nouveau show lumière captivant. Seul avec ses machines et son irrésistible banque de sons, il construit un univers électro/hip-hop puisant aux sources les plus juicy du jazz et du funk. Sorg s’installe encore un peu plus dans la nouvelle scène électro française depuis sa récente sélection aux Inouïs du Printemps de Bourges 2017.

Zerolex (Electro / Besançon). Producteur prolifique de 24 ans, Zerolex s’aventure dans la musique électronique en 2011. Déjà remarqué pour ses premiers disques chez Eklektik et Cascade Records, Zerolex a aussi fait ses preuves en collaboration avec Holy Two ou avec le groupe Cotton Claw dont il fait partie aux côtés de Lilea Narrative, YoggyOne et Zo : ses premières influences. Sur scène, le jeune laborantin originaire de Besançon continue de défendre son premier album « M.I.L.D » : un disque très personnel qui reflète à lui seul l’univers singulier du producteur où il faut compter sur des textures aussi diverses que ses inspirations.

Jeudi 23 novembre

Groupe 1 (à confirmer)

Jo Jolisper (Pop psyché / Dijon). Voilà des chansons à la fois pop et garage rétro, ludiques et psyché, tourniquets et balançoires, jeu de Pog’s et peluches de l’enfance déglinguée.

Cosmo’s (Post-rock / Dijon). Cosmo’s est un duo guitare-batterie né d’une rencontre entre Albert et Laura. Portés par cette alchimie, ils assemblent la matière de sonorités aux teintes sombres, où résonnent des rythmiques déstabilisantes. Leur exploration singulière et authentique fige nos émotions dans un espace temps alternatif.

Melatonin (Alt-Rock Folktronica / Dijon). La mélatonine est l’hormone du sommeil. Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience du monde extérieur. La mélatonine est régulée par la lumière et l’obscurité. Les aveugles souffrent donc souvent de troubles du sommeil. Regarder distraitement les couleurs sur ses paupières closes. À quel moment précis commencent les rêves? En traversant rock, folk, electro et bruitisme, les 4 musiciens de Melatonin invitent à fermer les yeux et compter les moutons. Surpasser la peur du noir.

Rudy Venet (Synth pop / Sens). Musicien solitaire, Rudy Venet propose une sorte de synthpop mutante, influencée par le hip-hop, le blues, la soul, le jazz et la philosophie. Sur scène depuis 2006 alors qu’il s’occupait à fusionner le hip-hop et la funk avec les Dope Boys de Sens, Rudy Venet a vite choisi de faire sa musique seul. Après s’être produit – quoique rarement – sous le nom de Veelbenet, après son album Plasma Ring et son EP Canis Major, Rudy se lance sous son nom de naissance en tant que compositeur et chanteur. Le plus souvent en anglais, ses chansons peuvent être aussi naïves que graves. Son album encore très secret – Velociraptor – est un recueil synthpop de chansons d’amour fragiles aux influences variées.

19h30 ouverture des portes – 20h début des concerts.

Source et photo © Atheneum

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un événement
Expositions à Dijon

Retrouvez sur notre page dédiée toutes les expositions en cours et à venir à Dijon.

Toutes les expositions
Suivez-nous !
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Instagram