Chargement Évènements

Fête de Printemps du quartier libre des Lentillères

Du vendredi 19 au lundi 22 avril 2019, on vous invite, comme chaque année, à la fête d’anniversaire du quartier libre des Lentillères. Depuis neuf ans, ce petit bout de campagne au cœur de la ville, derniers vestiges de l’ancienne ceinture verte de Dijon, muée à présent en lieu d’habitation, d’autoconstruction, de maraîchage et d’activités sociales diverses, continue à résister face à la menace d’un projet immobilier mortifère.

Dans ce triangle de 8 hectares, espace aussi bio-diversifié qu’hétéroclite, on continue à croire en la gestion des communs par les habitant.e.s – et non par les pouvoirs publics – et à inventer des manières de vivre collectivement en autogestion.

On n’oublie pas que les rencontres passent aussi par la fête, alors venez nombreux.ses pour des concerts, des ateliers, des spectacles, pour tisser des liens et s’amuser hors des schémas habituels, dans des espaces non marchands.

Au programme :

Vendredi 19 avril, dès 18h

18h – Cour du Bougie Noir – Ouverture de la Fête : Cantine à prix libre et DJ Set. Bim, prends ça Priebetisch, on est là.

20h – Grange Rose – Road protests et street partys – John Jordan – un récit en mouvement de la grande vague écologiste radicale et anticapitaliste anglaise des années

22h – Vortex des Hockeyeuses – Pierre Pozor (Explorateur de genres musicaux divers – musique concrète, électroacoustique, expérimentale, industrielle, électronique noise – Genève) : Compositeur, musicien autodidacte et multi-instrumentiste. Mais toujours récupérateur, réparateur, colleur, scotcheur, rapiéceur, bricoleur, fabricant et trafiquant d’objets, de jouets, de bouts de machins et squelettes de machines, de composants électroniques, d’instruments de musique hors d’usage ou sans âge, du ce qu’on a sous la main et du rien à jeter…

23h – Vortex des Hockeyeuses – Rien Virgule (sombre et bruitiste, Bordeaux) : Portant un regard passionné sur toutes les musiques qui animent les musiciens de Rien Virgule – savantes et populaires, musiques électroniques, musiques contemporaines écrites et improvisées, musiques de transe, rock, traditionnelles, expérimentales – elles sont à l’image de notre temps marqué par l’internet et l’accès infini aux références qu’il propose, Rien Virgule est une proposition radicale, viscérale et envoûtante autour de textes originaux d’Anne Careil.

Samedi 20 avril, dès 20h

10h – Véolorution en vert et jaune : Manifestation de soutien au quartier des lentillères en vélo – la phase 2 n’aura pas lieu ! Départ à l’entrée du Parc de la Colombière pour une manif’ à vélo et autres engins à roulettes non motorisés.

Dès 12h30 – Rassemblement : Pique-nique à prix libre, marché pirate et balade urbaine jusqu’aux Lentillères.

De 14h à 18h – Espace public du quartier – Ateliers, visites guidées et spectacles improvisés.

De 18h à 20h30 – Cour du Bougie Noir – Cantine à prix libre, fond sonore et bonne ambiance…

20h30 – Grange Rose – Armandino (numéros absurdes, juke box humain avec accordéon et batterie, Notre-Dame-des-Landes) : Il opère d’abord seul avec sa batterie, sa voix son accordéon et son stock infini de tubes, et il entraîne petit à petit le cercle autour de lui à chanter pour toujours. Il a fait rentrer en transe la Zad de Notre-Dame des Landes par d’innombrables reprises dans les grands moments de résistances et de fêtes. Il s’y balade toujours avec une voiture à la dérive et un haut-parleur sur le toit pour annoncer les prochaines représentations du cirque Armandino.

22h – Lieu surprise – Spectacle Méduse de la Cie Aurita (mythologie et trapèze, pellicules et apocalytismes aquatiques, Bretagne) : Méduse resplendit. Elle se projette, invisible, à travers les fonds marins. Suspendue au sort cruel que lui réservent les dieux, elle est métamorphosée. Désormais, tout ce qu’elle fixe se transforme en pierre. Traquée, elle trouve la mort. De son cou jaillissent des milliers de créatures gélatineuses qui viendront venger ce terrible destin en envahissant les océans.

23h – Grange Rose – Culture Emotion (ouragan rythmique, noise afro dansante et pop culture, Rennes) : Duo de timbrés bretons, qui cherchent à marier, non sans passion ou sans humour, un héritage rock noisy-prog-punk avec la musique africaine. L’alliance diabolique d’une guitare frivole et nerveuse et d’un batteur qui tabasse et tricote, c’est la formule Culture qui vous donnera le tournis, tout en vous soutirant probablement quelques larmes (de mélancolie ou d’hilarité, à vous de voir). Bastonnant les tympans à coups d’hymnes furieux, ces deux farfelus auront pour mission de faire tomber le public dans les pommes. Ni plus, ni moins…

00h30 – DJ set (tiens ça part en boum – fracasserie et zinzinerie sonore de haute volée)

Dimanche 21 avril 

11h – Vortex des Hockeyeuses – Chill out : Petit-déjeuner, repos et douceur.
Pour rattaquer une bonne journée, une bonne dose d’amour matinal et c’est reparti.
Atelier yoga et méditation possible.

De 14h à 18h – Snack-Friche – Ateliers – Expos – Distro au Snack-Friche avec : Typon Patate, Superseñor, L’Engeance, Julie Ho, Démon du gymnase.

15h – Proche du Snack-Friche – Nicolas Virey (chanson, Dijon) : Auteur compositeur bourguignon actif entre autres dans le groupe folk Nick Al Banam de 2010 à 2017, Nicolas Virey œuvre toujours dans la chanson mais, depuis 2015, en français et de nouveau seul. Bien ancré dans la poésie chantée, il s’accompagne à la guitare, à la vielle à roue ou à l’harmonium. Dans son répertoire il y a ses compositions mais aussi (en concert) plusieurs chansons de ceux qu’ils l’ont marqué (Jacques Bertin, Jean Vasca, Léo Ferré etc.) Parallèlement, il étudie la vielle à roue et fait cohabiter son chant et ses lectures avec les musiques à bourdon. Son premier disque « Le départ de feu » sort en avril 2019. Il est disponible en CD et en numérique (via bandcamp). Il fait partie du collectif « l’Engeance » basé à Dijon et est aussi vielleux dans le groupe « La Ruche » (transe/drone).

16h – Lieu à définir – Spectacle « Douter de mes propres appuis » de la compagnie Collectif La Méandre (spectacle participatif tout public, Châlon-Sur-Saône)
Que se passe-t-il si nous refusons de suivre le rythme de la rue, si nous nous attardons un peu trop longtemps sur une place, au risque de nous y sentir bien ? Que se passe t-il si nous décidons que dehors, c’est aussi chez nous ?

18h30 : Cour du Bougie Noir – Planck (ambiant & air trip sonore, Dijon).

De 19h à 21h – Cour du Bougie Noir – Cantine à prix libre et DJ set.

21h – Grange Rose – Derinëgolem (musique à danser, acid folk albanais, techno et ragga analogique, Tirana, Albanie). Derinëgolem raconte l’histoire de leur voyage jusqu’à Golem. C’est une invitation au voyage entre l’Orient et l’Occident. Entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest. Littéralement Derinëgolem veut dire «jusqu’à Golem», un voyage sur les rives de l’Adriatique. Derinëgolem parle de fête, du Aheng albanais, danser dans la transe jusqu’à s’enivrer.

22h30 – Grange Rose – Fantazio en trio avec Francesco Pastacaldi et Antonin-Tri Hoang (musiques libres et danses crues, Rennes et Paris). Histrion, trublion, poil à gratter : Fantazio collectionne les appellations contrôlées. Mais elles sont évidemment réductrices car elles laissent de côté la profondeur du personnage pour n’accentuer que sa fantaisie. Alors qu’il y a du fond chez le contrebassiste-chanteur. Engagé et engageant, il défend une démarche on ne peut plus cohérente. Entre décroissance, artisanat et DIY, Fantazio n’est pas là pour « vendre du disque ». Non, il est là pour créer du lien « live » : fêtes forcément inattendues, ses concerts se présentent comme de grands, barnums improvisés. Pas vraiment punk, pas tout à fait jazz, pas franchement chanson, le garçon magnifie l’art de l’à-peu-près. Mais surtout, Fantazio marche au coup de cœur.

00h – Grange Rose – Super Parquet (électro-trad, Clermont-Ferrand / Lyon / Dijon). Avec Super Parquet, la musique traditionnelle d’Auvergne flirte avec le psychédélisme. Le groupe fabrique une musique de transe qui court les festivals, les fêtes et les bals. Armé d’instruments locaux traditionnels (banjo, boîte à bourdons, cabrette), Super Parquet parvient à créer des sons répétitifs et hypnotiques qui poussent aisément aux déhanchés.

01h30 : Grange Rose – DJette Julie Ho (DJ set strictly girly, Compagnie La Méandre / Châlon-Sur-Saône). Du gros son de meufs qui envoient du pâté pour faire shaker tous les booties sans exception.

03h – Grange Rose – DJ Panpan (live set, Acid Kuduro, loin). Après des années à faire du hardcore et de la techno qui ne faisaient danser que des gens kaki avec des clous dans leur casquettes, dans des endroits saugrenus, l’envie m’est venue d’élargir un peu mes horizons musicaux. Sortir de ma cave, travailler avec d’autres, découvrir le kuduro et le coupé décalé ou écouter Rihanna, Stromae et Major Lazer en boucle m’ont aidé à tracer un nouveau chemin dans cette jungle qu’est la vie. Pull up, pull up.

Lundi 22 avril

11h – Vortex des Hockeyeuses – Chill Out : Petit-déjeuner, repos et douceur. Pour rattaquer une bonne journée, une bonne dose d’amour matinal et c’est reparti. Atelier yoga et méditation possible.

15h – Lieu surprise – Spectacle Autokèn de la Cie Oustiti Glace (Bruxelles). Ce spectacle reconstitue (reenact) la conversation au chevet d’un blessé par balle perdue policière. L’un de nous cherche des conseils sur son téléphone, de questions en curiosité, nous nous retrouvons à la découverte du fleuron de l’innovation balistique actuelle (balle à fragmentation, smart bullets). Le trouble nait de ce face à face : une humanité chaleureuse au chevet d’un blessé par balle regarde l’acharnement des ingénieries froides à augmenter la létalité des balles. Notre enjeu est de garder notre ami éveillé, nous partageons des idées et points de vue de plus en plus extrêmes pour maintenir son attention alerte.

16h – Parc de la Villa (amphithéâtre) – « Libreté » de la compagnie Muchmuche Compagny (spectacle de cirque expressif, Besançon). Pour cette création, Muchmuche company s’imprègne d’un fond sonore grésillant et d’un décor épuré. Le duo construit son univers de bric et de broc, et s’amusent à (re)composer des rôle d’adultes. Avec leur corps traversé par le cirque et la danse, ils dépeignent leur vision du monde.

De 18h à 20h30 – Cour du Bougie Noir – Cantine à prix libre et DJ set.

20h30 – Grange Rose – Under Old Trees (post-rock, Besançon). Trio sous perfusion de groupes tels que Russian Circles, God is an Astronaut ou Explosions in the Sky, Under Old Trees a déjà sorti un EP aux reliefs cinématiques de trois titres instrumentaux, ainsi qu’un clip développant des contrastes entre mélodie et âpreté. Un nouvel EP est à sorti en janvier, et un album est en préparation.

22h30 – Grange Rose – Bracco (punk, Paris). Depuis l’EP introductif de l’hiver dernier, le duo parisien Bracco est parvenu à concentrer ses déferlantes en une redoutable efficacité éprouvée dans des lives âpres et furieux. Leur premier disque fait écho à ces shows brûlants, emplis de morceaux exutoires face à la série de drames qui a marqué la vie du duo. En s’appuyant sur les talents de Paulie Jan à la réalisation, Bracco a mis au point un son prompt à dépeindre toutes les nuances de sa proposition, à la fragile bordure d’une club-music sombre et d’un rock triomphal. Ce mélange est toujours plus présent en live, ou leur musique hybride prend tout son sens.

23h30 – Grange Rose – Enfance Sauvage (Punk Rock Masqué, Paris). Punk brumeux élevé par les animaux depuis 2011, entre Scratch Acid et les Béru, avec des émeutiers, une jambe pourrie, des bouts de forêt, des outils pour se réparer ou s’amputer, des réducteurs de têtes, et une muse en sueur.
Chiens, chats, souris, venez !

Et tout le long du festival : Radio Pirate, balade dans le quartier libre des Lentillères, cantine, atelier de fanzine…

Cette année la Fête de Printemps des Lentillères aura lieu partout dans le quartier (amphithéâtre, Snack Friche, Grange Rose, forêt et d’autres espaces !)

Tous les événements sont à prix libre.

Source et illustration : Quartier libre des Lentillères

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *