Chargement Évènements

Soirée « Bloc Party » 2

Bloc Party 2 : John Butcher, Nük Electric, DJ Elvis Pressplay – Free music à la cool.

Les Bloc Parties sont des rendez-vous trimestriels proposés par Le Bloc, Why Note et Radio Dijon Campus.
Le free jazz ? Les musiques impro ? C’est pas grave ! Les Bloc Parties sont des moments musicaux qui décloisonnent les répertoires en désacralisant le « geste musical ». Une Bloc Party, c’est une idée piquée à la culture hip-hop des 80’s et appliquée à la musique créative d’aujourd’hui. C’est donc écouter du bon son, un verre à la main, en restant libre de ses mouvements.

De 18h à 18h45, l’Oreille au Poste, le talk-show culture de Radio Dijon Campus, vous donne rendez en direct et en public avec les artistes de la soirée, puis on vous laisse découvrir deux sets joués en live de 19h à 21h avant de discuter ensemble autour d’un DJ set accompagné d’un dernier verre.

John Butcher
John Butcher est né en 1954 à Brighton. Il joue du sax ténor et soprano et vit à Londres depuis la fin des années 1970. D’abord physicien, il quitte l’université et la décroissance faible des quarks lourds en 1982 pour se consacrer à la musique. Il se convertit rapidement à une approche libre et subtile du jazz. Son jeu, d’une sensibilité aiguë, joue sans façon avec le lyrisme, la mélodie, les fausses notes et les strates de sons (couches de sons multiples, bourdonnements et bruits métalliques fragiles). Très souvent, Butcher confronte sa musique aux résonances des lieux qui l’accueillent, se déplace pour jouer avec l’écoute des spectateurs.

Cécile Thévenot et Benoît Kilian
L’une joue de l’orgue et du Fender Rhodes, l’autre de la batterie et du Berimbau. Récemment, ils ont branché leur duo Nük sur du 220 Volts pour électrifier leur terrain de jeu. Ainsi est né Nük Electrik. Soit une musique faite d’improvisation qui doit autant à la Great Black Music qu’à EDF, à Haroun Tazieff qu’aux pages glorieuses de l’expérimentation sonore. Ça remue, ça booste, ça pique, ça crie, ça chante (rayez les mentions inutiles).

Elvis Pressplay
Elvis Pressplay est peut-être né à Memphis, dans le Tennessee en 1974. C’est évidemment un nom d’emprunt pour un DJ fan de Nina Simone tant que de Jean Gabin. Ce type est capable d’enchaîner, sans rougir, la Soul du Nord avec des pépites de jazz à cognac, du hip-hop old school avec le plus sérieux du swing polack.

Coproduction Le Bloc, Why Note, Radio Dijon Campus, Atelier Chiffonnier

Prix libre.

Source et illustration : Why Note

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *