Chargement Évènements

Cirque – Celui qui tombe | Yoann Bourgeois – ANNULÉ

ATTENTION ! En raison de l’épidémie de Covid-19 qui touche un membre de l’équipe artistique du spectacle, l’Opéra de Dijon est contraint d’annuler les deux représentations de « Celui qui tombe » initialement prévues demain mercredi 9 et jeudi 10 mars.
Il est possible de demander le remboursement du billet, après restitution du billet physique.
Pour cela, les billets sont à retourner accompagnés d’un RIB :
– aux guichets de la billetterie en main propre au 18 Boulevard de Verdun 21000 Dijon (du mardi au samedi de 11h à 18h)
ou
– par correspondance à Opéra de Dijon / Service Billetterie 18 Boulevard de Verdun 21000 Dijon.
L’équipe de billetterie vous accueille du mardi au samedi de 11h à 18h, et reste joignable au 03 80 48 82 82.

Spectacle de cirque | dès 7 ans.

Depuis sa création en 2014 à la Biennale de la Danse de Lyon, Celui qui tombe n’a pas cessé de tourner… mais aussi de se balancer, de se redresser, de se dérober sous les pieds de ses interprètes ! À quel jeu jouent-ils donc, embarqués sur cet inoubliable plateau de la Méduse – et comment ne pas voir combien ils nous ressemblent ?

Yoann Bourgeois fait-il du cirque, de la danse, du théâtre ? Peu importe. Il propose des images, au sens de Bachelard, qu’il aime à citer : non pas des idoles inertes, mais la matière première et changeante de l’imagination, puissance active et déformante, qui est « dans le psychisme humain l’expérience même de l’ouverture, l’expérience même de la nouveauté ». Ces images nourricières de notre expérience, il les construit à la manière d’un physicien du sensible. Son monde est d’abord celui de Newton. Il est donc expérimental. L’humain, sans privilège, s’y tient d’abord à l’égal des choses. Appliquez une force à sa masse, son mouvement en sera modifié. Appliquez-en plusieurs (gravitationnelle, centrifuge…), leurs effets s’additionneront. Comment donc un corps humain, plongé dans un champ de telles forces, va-t-il y trouver sa place ? Sous nos yeux, une demi-douzaine d’entre eux cherche calmement son équilibre sur un plateau mouvant, s’ajuste aux changements de cet univers en bois clair de six fois six mètres carrés. Se pencher, tendre la main, s’agripper, s’enlacer : avant de lâcher prise, ils réinventent un précis de quelques gestes fondamentaux qui nous appartiennent à tous, faisant de ce médusant radeau flottant dans les ténèbres un miroir silencieux de notre humanité.

Tarifs : 25€ (plein) | 13€ (réduit) | 10€ (-26 ans) | 5,50€ (-15 ans et carte culture)

Informations et réservations en ligne – 03 80 48 82 82 – billetterie@opera-dijon.fr

Source et illustration : Opéra de Dijon

Publié par Jondi

À voir également

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *