Chargement Évènements

Club des cinéphiles du dimanche : « Bestiaire » + « Donnie Darko »

Cycles de juin et juillet : Animal / On est mal.

Animal, parce que nous voulions montrer des films qui ne soient pas tout à fait anthropocentrés, parce que nous voulions interroger comment le cinéma filme ces autres radicaux, comment il nous aide à comprendre ce qui nous lie à eux.
On est mal, parce qu’il y a plein d’animaux qui disparaissent, parce que nous sommes pris dans ce temps de l’histoire où penser la catastrophe devient central. Et on se doute qu’elle sera moins spectaculaire que dans les films. Alors, il fallait trouver des films sans Bruce Willis, et où tout n’explose pas. Car sûrement, rien ne se passera comme ça.

Programme du dimanche 9 juin :

18h30 – Cycle Animal : « Creature Comforts » de Nick Park / 1989 / 5min
Réalisé en pâte à modeler par les créateurs de Wallace et Gromit, ce court film s’intéresse à l’avis des animaux sur leurs conditions de vie au zoo, et sur ce que la captivité leur inspire.

+ « Bestiaire » de Denis Côté / 2012 / 1h12
L’hiver au Québec, des animaux dans un zoo. Des jeunes gens dessinent une biche empaillée. Un atelier de taxidermiste où prend forme ce qui fut un canard. Comment regarder un animal ? Comment le filmer ? Ni essai, ni documentaire narratif, « Bestiaire » est mis en images par une caméra qui établit entre les animaux, les soigneurs et nous, une étrange relation. Vivants et morts, humains et animaux, employés de taxidermie et pin-up épinglée sur son mur : qui est véritablement objet du regard de l’autre ? Qui en a peur ?

21h – Cycle On est mal : « Donnie Darko«  de Richard Kelly / 2001 / 1h53
La fin du monde adviendra dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes. C’est ce que Frank, l’ami effrayant imaginaire au masque de lapin annonce à Donnie, adolescent renfermé. Dans cette banlieue pavillonnaire, on peut voir des météorites en dévalant à vélo des rues vides. Film d’adolescence et d’Amérique sombre, avec le goût des premiers amours et d’une mort qui rôde.

Gratuit – avec un petit repas prix libre entre les deux séances – au Cinéma de l’Espace Autogéré des Tanneries.

Source et illustration : Les Tanneries

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *