Chargement Évènements

Club des cinéphiles du dimanche : « History Lessons » + « Certains l’aiment chaud »

Un dimanche sur deux, un double programme autour de questions brûlantes, métaphysiques ou inutiles.

Cycles d’avril-mai : « Barbara / Ha ! Ha ! Ha ! »
Le cycle Barbara mettra en lumière des films réalisés par des femmes prénommées Barbara, des Barbara cinéastes diverses et variées qui partagent, en plus de leur prénom et de leur sexe, une attention toute particulière à exploser les codes établis du cinéma (et puis il y en a marre de ne projeter – presque – que des films de mecs).

On pourra en discuter ensemble en partageant un repas. Puis, en deuxième partie, le cycle Ha ! Ha ! Ha ! s’attachera, en toute simplicité, à projeter les films les plus drôles du monde.

Programme du dimanche 28 avril :

• 18h – Cycle Barbara : « Water Ritual #1: An Urban Rite of Purification » de Barbara McCullough (1979 / 5min)
Barbara McCullough est une des figures centrales de la « L.A. Rebellion », mouvement de jeunes cinéastes noir-e-s de Los Angeles. Tourné sur l’emplacement d’un projet d’autoroute abandonné, ce film met en scène une femme qui se débat pour maintenir son espace spirituel et psychologique à travers des actes d’improvisation symboliques.
+
« History Lessons » de Barbara Hammer (2000 / 1h10)
On doit à la Californienne Barbara Hammer quelques-uns des premiers films revendiqués lesbiens, dès les années 70. History Lessons est le dernier volet d’une trilogie consacrée à l’histoire du mouvement gay. Elle y retrace de manière irrévérente l’histoire lesbienne à travers des images d’archives manipulées. Des films populaires aux actualités, des images d’éducation sexuelle aux pornos, films pédagogiques ou scientifiques, History Lessons se réapproprie et réécrit l’histoire lesbienne.

• 21h – Cycle Ha ! Ha ! Ha ! : « Certains l’aiment chaud » de Billy Wilder (1959 / 1h45)
Difficile de choisir le film le plus drôle de Billy Wilder, réalisateur de comédies irrésistibles comme « Kiss Me, Stupid » et « La Garçonnière ». Selon notre ciné-club, pas de doute, il s’agit de celui-ci. L’action commence à Chicago sous la prohibition. Quand deux musiciens sont témoins d’un règlement de compte sanglant entre gangsters, ils quittent la ville déguisés en femmes en intégrant un groupe de jazz entièrement féminin. C’est le début des vraies emmerdes… Une comédie burlesque et audacieuse, avec Marylin Monroe dans le rôle de la chanteuse de l’orchestre.

Gratuit – au Cinéma de l’Espace Autogéré des Tanneries – 37, rue des Ateliers – Dijon

Source et illustration : Tanneries

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *