Chargement Évènements

Club des cinéphiles du dimanche : « Wanda » + « To Be Or Not To Be »

Un dimanche sur deux, un double programme autour de questions brûlantes, métaphysiques ou inutiles.

Cycles d’avril-mai : « Barbara / Ha ! Ha ! Ha ! »

Le cycle Barbara mettra en lumière des films réalisés par des femmes prénommées Barbara, des Barbara cinéastes diverses et variées qui partagent, en plus de leur prénom et de leur sexe, une attention toute particulière à exploser les codes établis du cinéma (et puis il y en a marre de ne projeter – presque – que des films de mecs).
On pourra en discuter ensemble en partageant un repas. Puis, en deuxième partie, le cycle Ha ! Ha ! Ha ! s’attachera, en toute simplicité, à projeter les films les plus drôles du monde.

Programme du dimanche 26 mai 2019 :

18h – Cycle Barbara
« Wanda » de Barbara Loden / 1970 / 1h42
Mannequin, actrice de seconds rôles et de séries télévisées dans les années 50, Barbara Loden devient la « muse » de Elia Kazan. Elle se retire ensuite peu à peu de sa carrière d’actrice, mais à 38 ans et malgré le manque d’encouragement de son mari, elle écrit, réalise et interprète son seul long-métrage, « Wanda ». Une femme condamnée par la justice pour avoir participé à un hold-up remercie le juge pour sa sentence. Le film qui en découle devient alors un curieux mélange, le portrait chaotique d’une femme affranchie qui s’offre à nous avec une vulnérabilité si déstabilisante qu’il se dégage d’elle une force incroyable.

21h – Cycle Ha ! Ha ! Ha !
« To Be or Not to Be » de Ernst Lubitsch / 1942 / 1h39
1939. Les Allemands ont envahi la Pologne. Un jeune aviateur parachuté de Londres entraîne une troupe de théâtre de Varsovie dans un jeu dangereux pour sauver juifs et résistants. Dans un équilibre brillant entre le suspens et le rire, la mécanique satirique de Lubitsch atteint une à une toutes ses cibles : la vanité infinie des acteurs de théâtre, le petit ballet éternellement recommencé de l’infidélité conjugale, et surtout la monstruosité et l’imbécilité sans borne des dignitaires nazis. Lubistch atteint ici le sommet de sa forme de comédie, sophistiquée et loufoque.

Gratuit – au Cinéma de l’Espace Autogéré des Tanneries – 37, rue des Ateliers – Dijon

Source et illustration : Les Tanneries

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *