Chargement Évènements

Concert – Maverick Lovebird

Prenez Bob Dylan, Neil Young, Johnny Cash, Top Gun et The Dude, mettez le tout dans un shaker, shakez fort (mais alors vraiment fort) et sirotez le tout. L’état vaseux dans lequel vous vous trouvez ensuite : vous le devez au folk de Maverick Lovebird !

Artiste incomplet, Maverick Lovebird puise son inspiration de ses origines dans le petit village d’Aubade (Massmachaussette). Elevé par sa mère, Emée Carter (ça doit parler aux connaisseurs), il s’est d’abord distingué dans le croquet jusqu’à obtenir le titre de champion inter-régional du Maine. Fauché par une trottinette électrique au sommet de sa gloire, il est contraint de déclarer forfait la veille du match de l’intersaison et finit par abandonner ce magnifique sport, trop souvent dénigré.

Après des années d’errements – qu’il a notamment consacrées à visionner sans relâche la filmographie de Quentin Tarantino –, l’ancien athlète est illuminé par une citation de Churchill : « No sport ». Il se lance alors dans la musique folk et l’inévitable se produit : il se met à porter des chemises à carreaux, à prendre l’accent du Missouri et à porter fièrement son instrument de torture préféré : le porte-harmonica.

Après un premier album en 2014 – My life, my love, my country – sa carrière décolle : première partie de John Denver en 1995, première partie de Pierre Perret en 1996, etc., il intègre ensuite les Salaceries – le célèbre groupe érotique dijonnais. En lice pour être le deuxième musicien à recevoir le prix Nobel de littérature, il nous offre, pour la première fois, un concert inédit avant une tournée dans le Connecticut. C’est dit !  Vous n’aurez pas de deuxième chance…

Illustration : David Benini

Publié par Bertrand Carlier

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *