Chargement Évènements

Exposition « Veins » d’Antoine Renard

Du 26 mai au 1er juillet 2023 – Du mercredi au samedi de 14 à 18 heures.

Né en 1984 à Paris. Antoine Renard vit et travaille entre Lourdes et Paris.
L’artiste est représenté par la galerie Nathalie Obadia à Paris et à Bruxelles.

Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon en 2008, il est lauréat en 2019 du prix Occitanie de la villa Médicis et bénéficie la même année d’une résidence à la cité internationale des arts de Paris ainsi que de la bourse de soutien au projet artistique du CNAP. Dans ce cadre, l’artiste effectue plusieurs voyages de recherche au sein de la forêt amazonienne péruvienne, en lien avec le Centro Takiwasi de Tarapoto.
En 2020, il est lauréat de la bourse doctorale SACRe PSL avec l’École des beaux-arts de Paris, où il prépare une thèse sur les matérialités du parfum et l’olfaction comme champ étendu de la sculpture, sous la direction de l’historien de l’art Pascal Rousseau.
Antoine Renard a bénéficié d’expositions personnelles d’envergures notamment Psycho Botania, Cité des Sciences, Paris (France, 2022), Geometries of -l-o-v-e, Very, Berlin (Allemagne, 2019), Cats in the city, Komplot, Bruxelles (Belgique, 2018). En 2021, une exposition personnelle au CRAC de Sète a été consacrée à ses recherches se focalisant sur les pratiques ritualisées du parfum menées en Italie et au Pérou.

Les Ateliers Vortex invitent Antoine Renard à produire une nouvelle installation dans leur espace d’exposition.

« Antoine Renard s’intéresse à la mémoire, à la fois corporelle, historique et olfactive.
Depuis plusieurs années, l’artiste déploie une pratique marquée par la dimension olfactive des oeuvres.
Lors de sa résidence à la Villa Médicis, il a étudié les pratiques ritualisées du parfum à Rome et a suivi des guérisseurs parfumeros au Pérou. Il confectionne lui même chaque senteur à partir de plantes qu’il fait macérer ou de molécules de synthèse. La propension du parfum à susciter des souvenirs approfondit ce rapport à la vérité du modèle, à qui l’artiste redonne ainsi une présence, une identité. Ce travail sur les odeurs témoigne aussi du parti pris de la nuance et rend hommage à l’infinie complexité d’une personne, réduite, de son temps, à la caricature et au silence.
Depuis plus d’une dizaine d’années, Antoine Renard développe un travail de sculpture, d’installation ou de vidéo, dans lequel il convie ce qui est dans l’ombre, tapi dans les recoins du subconscient, où il désosse et met à plat les mécanismes de peur et d’angoisse qui irriguent parfois notre rapport au réel jusqu’à la transgression. S’il convie des technologies de pointe et des imageries numériques high tech, c’est souvent pour les frelater, les tordre dans leur usage, pousser à bout le potentiel d’erreur et les déviances de la machine.
Antoine Renard développe un ensemble d’oeuvres conçues à partir de prélèvements de matières premières et d’observations empiriques, effectués lors de ses recherches. Traitées selon des procédés techno-chimiques, ces matières sont interprétées et reformulées sous forme de vidéos, de sons, de sculptures et d’odeurs.
Créant un environnement poreux où des éléments chimiques, numériques et psychiques se confondent, l’artiste ouvre des pistes de dialogue entre des courants de pensées qui lui sont chers, tels que le végétalisme, la théologie mystique, le structuralisme et la logique scientifique. »

https://www.cnap.fr/antoine-renard-pharmakon

antoinerenard.net
www.nathalieobadia.com

Source : Les Ateliers Vortex © Atelier Tout va bien 

Publié par Bertrand Carlier

À voir également

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un événement
Expositions à Dijon

Retrouvez sur notre page dédiée toutes les expositions en cours et à venir à Dijon.

Toutes les expositions