Chargement Évènements

Fenêtres sur courts – So British

Dans le cadre de la 24e édition du festival international du court-métrage de Dijon, du 16 au 23 novembre 2019.

On connaît le flegme anglais, la gelée en dessert, Trafalgar square, les Dr Marteen’s, le tea time et les Monty Python…Cette année nous avons envie de vous faire découvrir leurs courts-métrages, particulièrement décalés et cocasses, c’est so british !

En partenariat avec le festival This is England de Rouen.

Durée du programme : 1h10

Clanker man de Ben Steiner, Angleterre, 2017, 11 min.
Avec Eli Silverman, Simon Meacock.
Production : Fume Films
La réalité ne se fait pas toute seule. Terry Lothian travaille sans relâche à fabriquer les petits détails auxquels nous ne faisons plus attention. Mais les restrictions budgétaires menacent de mettre à mal notre quotidien, et de saper le moral des troupes.

Cabin pressure de Matthew Lee, Angleterre, animation, 2017, 3 min.
Production : NFTS (National film and television school)
Un homme obsédé par les règles de sécurité est contraint de revoir ses priorités lorsque son vol traverse une zone de turbulences.

Mordechai de Benjamin Bee, Angleterre, 2017, 14 min. Avec Dan Mersch, Marta Josephs, Daniel John-Williams.
Production : Candle & Bell
Daniel, juif ultra-orthodoxe, n’a pas vu son frère jumeau Mordechai depuis des années, ayant du mal à accepter son mode de vie différent. Mais aujourd’hui, ils doivent enterrer leur père…

Cautionary Tales de Christopher Barret et Luke Taylor, Angleterre, 2017, 8 min.
Production : Academy Films
Un étrange accident durant son enfance à défiguré le visage d’Aaron de manière inhabituelle. Isolé et vulnérable, il cherche du réconfort auprès d’un groupe de soutien.

To Wendy who kicked me when i said I love you de Dan Castella, Angleterre, 2017, 10 min. Avec Amit Shah, Montserrat Lombard.
Production : Out of phase Ltd.
Dans cette comédie romantique loufoque, les aventures de Wendy (la borgne) et Siddhartha révèlent une obsession pour le planespotting (repérage d’avion).

The Alan dimension de Jack Clinch, Angleterre, animation, 2016, 9 min.
Production : National Film and Television School
Alan Brown utilise des pouvoirs divins de prémonition pour prévoir le destin de l’humanité, et le petit-déjeuner. Pendant ce temps, Wendy en a assez d’être mariée à « la prochaine étape de l’évolution cognitive ».

I love Lucy de Colin Kennedy, Angleterre, 2010, 13 min. Avec Colin Harris, Camilla Rutherford, Jimmy Chisholm.
Production : Scottish screen / EM Média
Une comédie sur des dents manquantes, un amour sans retour, et l’influence d’un chien sur le bonheur d’un couple destiné à ne jamais être ensemble.

Programme détaillé sur le site de Fenêtres sur courts.

Tarifs
Plein tarif : 6€ ; Tarif réduit : 4€ (Demandeurs d’emplois, jeunes – 18 ans, étudiants, adhérents PLAN9, Collectif Eldo) ; Carte culture : 3.50€

Source et illustration : Fenêtres sur courts

Publié par Jondi

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *