Chargement Évènements

Mix Electro – Take Home to the Club Christmas edition by OSD

On remet ça avec OSD, viens décompresser sur une electro de qualité après le boulot ! Version Christmas, paraîtt que c’est de saison 😁☃️🎄

► Olivier St Denis aka Square ◄ Old Skool Diary, Smooth Operator, F Communication

Originaire de Dijon Olivier St Denis à été bercé début 1990 par les mixes d’un certain Laurent Garnier, résident à l’époque de l’An-Fer, devenu par la suite un club incontournable de province, jusqu’en 2002.
Avec ses amis Olivier Kaiser et Olivier Régis, il se passionne pour « la musique des machines » et plus particulièrement pour celle qui vient de Detroit.
Après quelques investissements, les trois compères composent leurs premiers tracks durant l’été 1993 et se produisent dans plusieurs Raves locales.
Ainsi que pour l’after de l’institutionnelle soirée « Wake Up Dijon » de novembre 1993, où officie Laurent Garnier.
Celui-ci leur demande immédiatement une démo. Il les rappelle peu après, emballé par les tracks et le projet Square, pour lequel il voit déja un joli carré s’inscrire dans le rond des étiquettes des 12″ d’F Communication …
Le projet accouche en avril 1995 sous le nom de « Square Ep ».

Derrick May sera un des premiers à le jouer avec Laurent Garnier, suivis par Woody Mc Bride, Carl Cox, Jeff Mills… Il se vendra à plus de 20000 ex. et sera compilé sur 5 CD et 3 vinyles.
Fort de cette expérience, OSD et OK suivent conjointement leurs outils respectifs de prédilection:
OSD est attiré par le Djing, qu’il pratique déja depuis 1992, mêlant dans ses sets les rythmes puissants de Detroit et la profondeur du groove new-yorkais, le tout aromatisé de jazz, soul, funk, afrobeat, et percussions latines.
O. Kaiser bidouille et triture les machines, en enchainant les maxis sur : Step 2 House, A-Traction, jusqu’à la consécration avec KMS (le label de Kevin Saunderson).

Dès lors, les deux membres de Square sont connu pour l’écclectisme aux platines de l’un et la maitrise de l’outil analogique de l’autre.

A la fin des 90’s, OSD voit du pays et mixe au Rex Club à Paris où il remplace Darryl Wynn, puis s’expatrie à Toronto, Atlanta, San Francisco ( où il a une résidence au Ruby Skye). Il en profite aussi pour visiter Detroit, guidé par son ami et mentor : Derrick May. De retour, il démarre une résidence à L’An-Fer de Dijon où il mixe avec Laurent Garnier, Derrick May, Jeff Mills, Luke Slater, Eric Borgo, Jerome Pacman et bien d’autres jusqu’en 2002, date à laquelle le club ferme.

Ces dernières années, on a pu entendre Olivier St Denis au Rex Club avec Model 500 (live) & Underground Resistance J’s, au 4 Elements à Paris, à Dijon pour des soirées diverses et variées et notamment pour l’ouverture du festival « Le Sirk » au cellier de Clairvaux.

Publié par Bertrand Carlier

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *