Chargement Évènements

Un Singe en Hiver – Deux ans, déjà !

Privé d’anniversaire l’an passé pour des raisons qu’il devient pénible de rappeler, Un Singe en Hiver a le plaisir de vous convier pour souffler sa deuxième bougie ! À l’aube de notre troisième printemps, on vous déroule donc le tapis rouge pour une nuit qui s’annonce d’ores et déjà mémorable.

Au programme : une fermeture aux premiers rayons du soleil, quatre concerts de très belle facture, un happy hour tardif de 2h à 4h, des viennoiseries offertes pour les plus courageux qui auront tenu jusqu’aux premières lueurs du jour… en somme, oui, on fait un peu parti de ces belles âmes qui paient une tournée générale le jour de leur anniversaire.

// LINE UP //

21h : Surprise Barbue (Synthétiseurs)
Entité à deux têtes, Surprise Barbue fait honneur aux synthétiseurs et à leur infini potentiel. Nappes cosmiques, arpégiateurs hypnotiques ou tranchants, mélodies denses, textures brutes, le caractère de chacun des ces claviers et machines s’exprime de façon propre pour nourrir ce flot synthétique. L’ensemble prend des formes plus ou moins libres et élastiques (car tout est joué en direct), mais conserve l’apparence de morceaux et pièces sonores distinctes.

22h30 I Anna (Pop psychédélique)
ANNA c’est d’abord le projet solo de musique lo-fi sur cassette, monté par le tourangeau Martin Vidy, et inspiré par Anna Karina, Daniel Johnston ou Tim Presley. Il sort ainsi trois premiers albums, recueils de ses bricolages en solitaire, avant de recruter trois autres musiciens (dont deux venus du jazz) en 2017, et d’élargir ses influences. Le groupe se distingue par un pillage frais et méthodique de la pop, dans des compositions qui gagnent en puissance et en ampleur au travers d’ingénieuses structures à tiroirs et d’un son de groupe ciselé, sans perdre la fraîcheur des compositions de “chambre à coucher”. En découle une pop nonchalante, à peine dépressive, tantôt énervée et électrique, tantôt légère, fleurie et colorée, allant volontiers puiser du côté de Broadcast, Beck ou Stereolab.

00h00 : Alexis Lumière (Électro)
Alexis Lumière avance pas à pas sur une frise chronologique. Celui qui a contribué a rendre ses lettres de noblesse à la surf music au début des années 2000 dans les Cavaliers (Born Bad Records) et fait valoir ses talents de mélodiste entouré de synthétiseurs analogiques au sein de Cité Lumière (Polytechnic Youth) avance désormais seul. En solo mais plus entouré que jamais, car l’heureux occupant du studio Fiat Lux entretient un rapport disons particulier avec ses instruments. À mesure qu’il progresse sur cette ligne du temps, il renouvelle son parc machine, achetant, vendant, accumulant claviers, boîtes à rythmes, séquenceurs, effets divers et variés, autant d’outils perpétuellement mis à profit pour composer de nouveaux thèmes

1h30 : GrimR (Électro)
Né d’une collision entre l’astéroïde “MichaelBAY-7198” et une Testarossa lancée à pleine vitesse, Grímr est un producteur de musique électronique forant dans les bas-fonds de la Cold Wave et de l’EBM pour obtenir une musique lente, percussive et entêtante.

Source et illustration : Un Singe en Hiver

Publié par Jondi

À voir également

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *