Chargement Évènements

Passerelle Art-Science #7 : Quand la terre tremble

Arts et sciences entretiennent depuis toujours des rapports d’amour, d’envie, de désir parfois de colère ou de rejet. Longtemps confondus, la rupture est consommée à la Renaissance, il ne faudra toutefois pas longtemps pour que les progrès techniques accompagnent la création artistique et que la révolution industrielle ne conduise les artistes à interroger la place de la science dans nos sociétés, quitte à lui emprunter ses savoirs. L’art contemporain scelle-t-il la réconciliation, le retour de l’artiste scientifique et la fin du divorce ? C’est le pari que fait un Singe en Hiver avec la création d’un nouveau format épisodique : les passerelles art-science à l’occasion desquelles les artistes exposés vont à la rencontre de professionnels issus du domaine scientifique afin de faire émerger les points de convergence de leurs recherches respectives. Ces temps d’échanges ouverts au public se veulent participatifs, curieux ne pas s’abstenir !

Y a-t-il des déclenchements artificiels de séisme? Pourquoi ne peut-on pas prévoir l’imminence d’un séisme majeur? Peut-on subir en France un séisme important? Pourquoi les séismes ne peuvent-ils plus se produire au delà de 700km de profondeur? Pour notre septième passerelle art-science, Kathy Hinde, artiste sonore, reçoit en marge du vernissage de l’exposition Earthquake Mass Re-Imagined, Julie Albaric, maîtresse de conférence à l’Université de Franche-Comté en sismologie et géophysique.

Évènement proposé grâce au soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne Franche-Comté.

Source et photo : Un Singe en Hiver 

Publié par Bertrand Carlier

À voir également

Réagissez à cet événement

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *