Nouveau départ pour Dijon et Reggio Emilia

Article publié le 6 mai 2016

Depuis 52 ans qu’il existe, le jumelage entre les villes de Dijon et Reggio Emilia en Italie n’a pas évolué. Cette année, deux artistes se sont rendus sur place. Objectif: renouer les liens.

La rue « Dijon » en Italie,  dans la ville de Reggio Emilia. Photo © SG et VC

« A Dijon comme à Reggio Emilia, personne ne sait qu’il existe un jumelage entre les deux villes. » Vincenzo Cirillo, artiste de théâtre contemporain d’origine italienne, vit à Dijon depuis une quinzaine d’années. Avec Sandrine Girardot, photographe dijonnaise, ils ont décidé de relancer une coopération qui semble logique, tant les liens qui nous unissent sont évidents.

A Reggio Emilia, ils ont trouvé une «Via Digione», qui signifie « rue de Dijon ». Une sorte de fragile cordon ombilical. Dans la capitale bourguignonne, on a une « impasse de Reggio ».

Pour que revive le jumelage

Reggio-emilia -C- Vincenzo Cirillio - Sandrine Girardot 3

« Notre séjour en Italie s’inscrit dans le projet des deux mairies de faire renaître le jumelage de ses cendres », souligne Sandrine. La ville italienne possède plusieurs atouts aussi bien au niveau artistique, culturel que gastronomique. Artistiquement, selon Vincenzo, c’est la ville où on peut croiser des personnalités comme Luciano Ligabue, le Johnny Hallyday italien. « C’est aussi la ville du triangle gastronomique: parmesan, vinaigre balsamique et lambrusco (un vin pétillant italien). » Reggio Emilia est également le siège du musée du Tricolore car elle a vu naître  le drapeau national italien.

Grâce à ce voyage cofinancé par Dijon et Reggio Emilia, la volonté commune des deux villes de faire revivre leur partenariat est palpable. Et à travers leurs œuvres photos, Vincenzo et Sandrine sauront montrer aux habitants des deux villes concernées tout ce qu’elles ont à gagner.

Notons qu’une délégation de la ville de Reggio Emilia sera présente à Dijon pendant le printemps de l’Europe afin d’assister à une exposition qui aura lieu du 23 au 31 mai prochain.

Vernissage de l’expo le 23 mai.

Photos © Vincenzo Cirillo et Sandrine Girardot

Publié par Maryline Hounkanrin

Réagissez à cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. vincenzo Cirillo

    E vero una bella città con gente simpaticissima è stato emozionante, spero che questo inizio, sia solo un inizio di una più grande collaborazione tra due belle città.

  2. Corrado

    Magnifica iniziativa per un gemellaggio da valorizzare! Ho incontrato Vincenzo nel cortile del Conservatorio di musica di Reggio Emilia (http://www.peri-merulo.it ) mentre faceva qualche foto agli studenti. Reggio Emilia è città di importanti tradizioni culturali, artistiche, sociali e gastronomiche. Abbiamo uno dei più bei teatri d’Italia ( http://www.remark-re.it/wp-content/uploads/2012/01/21556221.jpg ), chiese e musei da visitare ( http://static.panoramio.com/photos/original/78816198.jpg ), il « Reggio Emilia approach » degli « asili più belli del mondo » (News Week), un centro storico gradevole e accogliente (http://www.remark-re.it/wp-content/uploads/2011/07/reggio_emilia_003_vista_aerea.jpg ), alta montagna a sud con la celebre Pietra di Bismantova ( https://drscdn.500px.org/photo/16879609/q%3D80_m%3D1500/aa250fe6619634e51d05b48c87c41371 ) e il fiume Po, il più grande d’Italia, a nord (https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2e/Fiume_Po_a_Boretto.JPG ). Il Parmigiano Reggiano è nato in provincia di Reggio Emilia a Bibbiano (non chiamatelo Parmesan!!!) e la Contessa Matilde di Canossa amava e regalava l’aceto balsamico reggiano già nel 1100 ( http://www.primapaginareggio.it/wp-content/uploads/2015/09/parmigiano-reggiano-e-aceto-balsamico.jpg ). Speriamo che questa mostra apra una stagione di intensi scambi fra le nostre belle città. Corrado Sevardi – Reggio Emilia